Comparo des VUS sous-compacts : Le CX-3 encore une fois gagnant!

 » Nous avons tenu un match comparatif entre huit VUS sous-compacts. Au début, nous avions pensé au Chevrolet Trax, au Mazda CX-3, au Honda HR-V, au Jeep Renegade, au Mitsubishi RVR et à la MINI Countryman. En y regardant de plus près, on s’est rendu compte que le Nissan Juke et le Kia Soul « fittaient » très bien dans le décor, autant par leurs dimensions que leur prix ou leur vocation. Et même si son empattement et sa longueur totale sont quelques millimètres plus longs, le Subaru XV Crosstrek peut aussi faire partie de l’équation. Si elle avait été encore de ce monde, la Toyota Matrix aurait aussi été invitée au party.

Tous les véhicules désirés étaient présents lors de nos journées de match.

Le grand gagnant

Après le succès du CX-5, construit sur la plate-forme de la Mazda3, plusieurs attendaient son petit frère, le CX-3 qui, lui, est dérivé de la nouvelle Mazda2. Et il n’a pas déçu, ce benjamin de la famille Mazda!

Tout d’abord, tout le monde a été conquis par sa bouille. Comme le résume si bien Nadine Filion : « Clairement, c’est le Mazda CX-3 qui se démarque. D’abord, il est le plus joli du lot… ». Brigitte Duval trouve que « tous les modèles de la gamme Mazda sont trop pareils. Ils sont tous beaux, mais rien ne les distingue vraiment entre eux ». L’habitacle a aussi impressionné et, comme le dit si bien Guy Desjardins : « L’habitacle montre de nombreuses textures, matériaux et couleurs qui sont très bien agencés pour donner une impression de richesse ». Il faut toutefois avouer que nous avions droit à une version GT, soit haut de gamme. Certaines livrées sont moins bien nanties. Les places arrière et l’espace cargo, par contre… Carole Dugré se fait la porte-parole du groupe en mentionnant : « Pas certaine qu’il soit pratique pour une petite famille! ». Quelques-uns ont trouvé son habitacle bruyant, d’autres moins.

Côté conduite, le CX-3 marque encore beaucoup de points. Son quatre cylindres de 2,0 litres n’est pas le plus puissant du groupe, mais il offre des performances fort décentes. Cependant, il est parmi les trois véhicules qui ont consommé le plus durant les deux journées, soit 9,4 litres en moyenne. Alain McKenna voit juste quand il écrit : « Il ne manquerait qu’un système Start-Stop… ». Selon Jean-Charles Lajeunesse, il est « immensément plaisant sur la route (et même pas besoin du mode Sport) ».

Le mot de Costa Mouzouris, notre pilote : « Bons freins, bel équilibre et direction précise. La transmission (6 rapports) fonctionne bien. En mode Sport, elle maintient les révolutions du moteur un peu plus longtemps, ce qui est apprécié sur une piste, mais pas sur la route. »

Le mot de Jacques Duval : « Dans l’équation raison/passion, Mazda est fidèle à son zoom zoom ».

– Le Guide de l’Auto
Source : guideautoweb.com/articles/39363/comparo-des-vus-sous-compacts-l’avenir-est-petit/